Diabète - Produits pour diabétiques | Délices Low Carb

Diabète

Retrouvez dans cette catégorie l'offre Délices Low Carb de produits faible en sucre pour personnes diabétiques.

Sous-categories

Offrir une carte cadeau

  

Filtres actifs

Keto et diabète

Le diabète est une maladie métabolique qui augmente régulièrement depuis les années 70, mais qui a surtout connu une explosion dans le XXI siècle . Selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé, il y avait 108 millions de diabétiques en 1980, chiffre qui a augmenté à 422 millions en 2014, et en 2019 ce fut la neuvième cause de mort avec environ un million et demi de personnes décédées par cette maladie , un 48% avant l’âge de 70 ans. 

La définition

Le diabète altère la façon dont le corps transforme les aliments, les produits en énergie. La majorité  de ces aliments et produits sont décomposés en glucose et libérés dans le sang . Ainsi, une fois que la glycémie augmente, le pancréas libère de l'insuline ; cette hormone laisse le sucre rentrer dans le sang et dans les cellules pour l'utiliser comme énergie. Être atteint de diabète implique soit que le corps est inefficace pour gérer l’insuline, soit il n'en produit pas assez. Les deux scénarios mènent à un excès de glucose dans le sang . Ceci peut mener à des graves conditions de santé, telles que crises cardiaques, cécité, insuffisance rénale, accidents vasculaires cérébraux et amputation des membres inférieurs         . 

Les facteurs de risque

Le diabète est souvent la conséquence de l'effet d’une mauvaise alimentation (trop riche en glucide et pauvre en lipide), avec une forte prévalence dans les pays pauvres ou en voie de développement. Un changement de diète (suivre un régime ceto ou une diète à faible teneur en glucides) mène souvent à une amélioration de la maladie . 

Les facteurs de risque sont    : 

- Histoire familiale de diabète

- Avoir plus de 35 ans 

- un état de surpoids (BMI supérieur à 23 kg/m2) ou d'obésité (BMI supérieur à 25 kg/m2)

- Tour de taille de + de 80 cm pour les femmes et 90 cm pour les hommes ou adiposité dans le secteur supérieur du corps

- Hypertension

- Gain de poids récent

- Sédentarisme

- Diabète gestationnel 

Les symptômes 

Le diabète de type 2, qui représente 85 % à 95 % de tous les diabètes, a une période latente et asymptomatique de stades sous-cliniques qui reste souvent non diagnostiqué pendant plusieurs années. En conséquence, chez de nombreux patients, des complications vasculaires sont déjà présentes au moment du diagnostic du diabète. Les populations asiatiques en général  ont un risque élevé de développer un diabète à un plus jeune âge par rapport aux populations occidentales. 

Les signes d’alerte incluent  : 

-     Perte inexplicable de poids

- Fatigue permanente

- Irritabilité

- Infections récurrentes, spécialement dans le tracte urinaire, la zone génitale, la peau, la bouche

- Problèmes de cicatrisation

- Bouche sèche

- Sensation de brûlure, douleur, démangeaisons aux pieds

- Démangeaisons en général

- Hypoglycémie réactive

- Acanthosis nigricans (des zones brunes dans les plis, dans la plupart des cas dans les plis axillaires, l’entrejambes, les coudes et les parties latérales du cou)

- Problèmes de vision

- Impuissance ou dysfonction érectile 

Les symptômes classiques du diabète tels que la polyurie , la polydipsie  et la polyphagie  surviennent fréquemment dans le diabète de type 1, qui se transforme rapidement en hyperglycémie sévère et également dans le diabète de type 2, avec des taux d'hyperglycémie très élevés. Une perte de poids sévère n'est courante que dans le diabète de type 1 ou si le diabète de type 2 n’est pas détecté pendant une longue période. La perte de poids inexpliquée, la fatigue, l'agitation et les douleurs corporelles sont également des signes courants de diabète non détecté. Les symptômes qui sont légers ou qui se développent progressivement peuvent également passer inaperçus.

Les types de diabète

Il y a trois grands types de diabète  : le type 1, le typer 2 et le gestationnel. 

Diabète de type 1

Le diabète de type 1, aussi connu comme diabète insulinodépendant (traitement par injections d'insuline), entraine une destruction auto-immune des cellules β du pancréas . Les raisons peuvent être génétiques, mais aussi environnementales, et ne sont pas clairement définies. Il affecte entre 5 % et 10 % des personnes diabétiques et ses symptômes se développent souvent rapidement. Il est généralement diagnostiqué chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Les personnes souffrant de diabète de type 1 doivent prendre de l’insuline tous les jours. Jusqu’à aujourd’hui, personne ne sait comment prévenir le diabète de type 1 ni le curer.

Diabète de type 2 

Le diabète de type 2 est une maladie qui ne permet pas au corps de bien utiliser l’insuline, et donc maintenir la glycémie dans des taux normaux. Ce diabète se développe sur de nombreuses années et est généralement diagnostiqué chez les adultes (mais de plus en plus chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes) . Cette maladie commence avec la résistance à l’insuline, puis par la phase de prédiabète –le corps à un excès de sucre dans le sang mais pas assez pour être classifié comme diabète de type 2– et finalement, la maladie elle-même. L’étiologie de ce type de diabète est inconnue, mais il n’y a pas d'effet de destruction cellulaire comme dans le cas du type 1 . Une grande partie de la population affectée par cette maladie est en surpoids ou obèse. Cependant, des personnes avec un poids normal peuvent aussi être atteintes de la maladie. 

Diabète gestationnel

Le diabète gestationnel se développe chez les femmes enceintes qui n’ont jamais eu de diabète, et disparaît généralement après la naissance du bébé. Néanmoins, il augmente le risque de diabète de type 2 plus tard . Le bébé est aussi plus susceptible d'être obèse lorsqu’il est enfant ou adolescent, et plus susceptible de développer un diabète de type 2 plus tard   .

Diabète et keto

L’efficacité de l'alimentation cétogène (privilégiant la consommation de graisses au détriment de protéines et de sucre) a été prouvée pour contrôler, voire annuler les effets du diabète de type 2. En 2008, une étude de 24 semaines a été conduite pour analyser l’impact d'une alimentation cétogène sur le diabète de type 2. Les résultats montrèrent que ceux qui mangeaient des aliments ceto (apport en huile et teneur minimum en sucre) ont eu des améliorations importantes du contrôle glycémique et parfois même une réduction des traitements par rapport à ceux qui suivaient un régime à faible indice glycémique  ; les résultats sont logiques si on considère que le régime cétogène stabilise la glycémie et améliore la sensibilité à l’insuline . Une révision de la littérature autour du keto  a montré que cette alimentation est plus efficace pour contrôler la quantité de sucre dans le sang, pour la perte de poids et réduire le besoin d’insuline que d’autres régimes alimentaires. 

En terme d'énergie, l'état de cétose ne produit aucune perte d'énergie, bien au contraire !

Un marqueur important de diabète est donné par le test A1c, qui mesure les niveaux de sucre dans le sang pendant les trois mois précédents au test . Les gens souffrant de prédiabète ou diabète ont plus de sucre attaché à leur hémoglobine, ce que le test calcule. Une étude de 2017  effectué pendant 32 semaines a démontré que les gens suivant une alimentation cétogène avaient de meilleurs résultats dans leurs marqueurs de A1c que ceux suivant une alimentation pauvre en lipides. Une autre étude précédente avait déjà montré les mêmes résultats .

C’est important de noter que l’alimentation cétogène peut reverser le diabète de type 2, mais non pas l’éliminer. C’est-à-dire que si les mauvaises habitudes alimentaires reviennent, le diabète reviendra aussi. Si on veut suivre un protocole cétogène en étant atteint de diabète et que l'on prend déjà des médicaments, la réduction des glucides doit se faire avec la supervision d’un médecin, car il faudra sûrement une réduction ou élimination de ce type de médicaments. 

Concernant le diabète de type 1, il manque encore d’évidence, mais des études ont montré une stabilisation du HbA1c grâce à une alimentation cétogène ; néanmoins, il a aussi eu une augmentation du profil lipidique (le cholestérol) –et quelques épisodes d’hypoglycémie, sûrement liés à un dosage incorrect d’insuline. Une autre étude concernant les types 1 montra que les patients mis en alimentation low-carb avaient besoin en moyenne de réduire leurs doses d’insuline .

Par rapport aux femmes qui développent du diabète gestationnel, il n’y a pas une évidence concernant le type d’alimentation car c’est éthiquement très compliqué de faire des études chez des femmes enceintes. Cependant, une réduction de la quantité de glucides est conseillée par les médecins et scientifiques qui préconisent le low-carb, le keto ou le ceto. L’évidence est plutôt anecdotique et se base en l’expérience des médecins . La cétose nutritionnelle est très différente de l’acidocétose ; les femmes enceintes, ainsi que les personnes suivant une alimentation cétogène, peuvent avoir des hautes concentrations de cétones, qui ne sont pas forcement indicatrices d’une acidocétose . 

En terme de régime cétogène, il n'est en aucun cas perçu comme un traitement, pour les personnes diabétiques, l'avis d'un médecin est nécessaire

Conclusions :

Le diabète est une maladie qui atteint un grand pourcentage de la population mondiale et qui explose depuis la fin des années 70. Un changement de mode alimentaire (privilégier une alimentation riche en graisses et faible en glucides et protéines), lié à un bon suivi médical, peut permettre de remédier à cette condition.  

Des recettes équilibrées à tous les repas (déjeuner, dîner...) avec des produits sains incluant des légumes, des fruits (consommation à modérer), des corps gras (noix, huiles...) sont bénéfiques pour une personne diabétique. Le régime cétogène, intégrant des recettes riches en graisses et faibles en protéines et en glucides, est bénin pour les personnes diabétiques de type 2. Un apport d'huile dans les repas d'une personne diabétique suivant une diète ceto réduit les effets néfastes d'un diabète de type 2. 

Toutes les informations sur les légumes, les fruits, les oléagineux tels que les noix et les autres aliments compatibles avec les régimes cétogènes sont indiqués dans le compteur de glucides (livre écrit pas la diététicienne Magali Walkowicz). Ce livre pourra vous aider et vous accompagner lors de votre diète cétogène en vous communiquant les teneurs en glucides, lipides et protéines des produits, pour préparer vos petit déjeuner, déjeuner et dîner. 

L’alimentation cétogène a démontré son efficacité pour contrôler le diabète. Le changement alimentaire devrait être fait avec un médecin, pour gérer les doses d’insuline et autres traitements, tels que la metformine. 

Vous trouverez les études et les explications concernant la cétose et le régime cétogène en suivant ce lien : 

Ainsi que la différence entre les régimes keto et low carb en suivant ce lien :