Les bienfaits du régime keto sur le diabète de type 2

By : Délices - Categories : Conseils et astuces
star
star
star
star
star

Le diabète est une maladie métabolique qui affecte plus de 10% de la population mondiale. Selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé, cette maladie ne cesse de prendre de l’ampleur. En 1980, on comptait 108 millions de diabétiques. En 2014 ce chiffre a plus que triplé avec 422 millions, et en 2021 le diabète devient la 7ème cause de mortalité à l’échelle mondiale avec environ 6,7 millions de personnes décédées de cette maladie, dont 48% avant l’âge de 70 ans.

En 2022, 537 millions de personnes souffraient de cette maladie, et le chiffre ne fait qu’augmenter : en 2030, 637 millions de personnes seraient diabétiques, c’est-à-dire une augmentation de 100 millions en moins de dix ans. 

Qu’est-ce que le diabète ?

Le diabète est un problème de santé qui affecte la façon dont le corps transforme les aliments en énergie. Quand on mange, la plupart des aliments sont décomposés en glucose et libérés dans le sang2. Lorsque la glycémie augmente, le pancréas de libère de l'insuline. L’insuline fonctionne comme si c’était une « clef » qui permet au sucre dans le sang entrer dans les cellules du corps pour l’utiliser comme énergie.  

Quand on a du diabète, le corps soit est inefficace pour gérer l’insuline, soit il ne produit pas assez. En les deux cas, le résultat c’est un excès de glucose dans le sang3, ce qui peut provoquer des graves conditions de santé, telles que crises cardiaques, cécité, insuffisance rénale, accidents vasculaires cérébraux et amputation des membres inférieurs4 5 6 7 8.  

Les différents types de diabète

Il y a trois grands types de diabète : le type 1, le 2 et le gestationnel.  

Le diabète type 1 :

Auparavant connu comme diabète insulinodépendant, en sa version immunitaire entraine une destruction auto-immune des cellules β du pancréas10. Ceci est d’origine génétique, mais aussi environnemental, et les raisons ne sont pas clairement définies.

Ce type de diabète affecte à entre 5 % et 10 % des personnes atteintes de cette maladie et ses symptômes se développent souvent rapidement. Il est généralement diagnostiqué chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes. Certaines formes de diabète de type 1 n’ont pas d’étiologie connue. Seule une minorité de patients atteints de diabète de type 1 entre dans cette catégorie ; les personnes concernées souffrent d’acidocétose épisodique et présentent divers degrés de carence en insuline entre les épisodes. Les personnes souffrant de diabète de type 1 doivent prendre de l’insuline tous les jours.

Jusqu’à aujourd’hui, personne ne sait comment prévenir le diabète de type 1 ni le curer.  

Le diabète de type 2 :

Le corps n'utilise pas bien l’insuline et ne peut pas maintenir la glycémie à des taux normaux. Environ 90 % à 95 % des personnes atteintes de diabète souffrent du type 2. Il se développe sur de nombreuses années et est généralement diagnostiqué chez les adultes (mais de plus en plus chez les enfants, les adolescents et les jeunes adultes).

La maladie commence avec la résistance à l’insuline, puis rentre dans la phase de prédiabète, ou le corps à un excès de sucre dans le sang mais pas assez pour être classifié comme diabète type 2, et finalement la maladie elle-même. L’étiologie de ce type de diabète est inconnue, mais il n’y a pas une destruction cellulaire comme dans le cas du type 1.

Une proportion importante de la population affectée par cette maladie est en surpoids ou obèse, mais des personnes avec un poids normal peuvent aussi être atteints de la maladie .En général, ce sont des personnes qui accumulent du gras au niveau de l’abdomen. Au moins au début de la maladie, l’insuline n’est pas nécessaire pour les diabétiques de type 2, et les épisodes d'acidocétose sont rares et se déclenchent souvent à cause d’une autre maladie, notamment des infections. 

Le diabète gestationnel :

Le diabète gestationnel se développe chez les femmes enceintes qui n’ont jamais eu de diabète auparavant. Le diabète gestationnel disparaît généralement après la naissance du bébé, mais augmente le risque de diabète de type 2 plus tard dans la vie. Le bébé est plus usceptible d'être obèse lorsqu’il est enfant ou adolescent, ainsi que de développer un diabète de type 2 plus tard dans sa vie.

Le keto, peut-il aider pour mon diabète ? 

Pour le diabète de type 2

L’alimentation cétogène s’est avérée efficace pour contrôler, voire renverser, le diabète de type 2. Plusieurs études confirment qu’une alimentation riche en lipides et faible en glucides aide à améliorer cette condition, ainsi qu’à perdre du poids.  

Une étude a été menée en 2008 pendant 24 semaines pour étudier l’impact d’une alimentation cétogène sur le diabète de type 2. Les participants qui suivaient un mode alimentaire keto ont constaté, à la fin de l’étude, des améliorations plus importantes du contrôle glycémique et de la réduction des médicaments par rapport à ceux qui suivaient un régime à faible indice glycémique. L’explication de ce phénomène est simple : l’alimentation cétogène entraîne la stabilisation de la glycémie et l’amélioration de la sensibilité à l’insuline.  

Une révision de la littérature autour du keto a aussi montré que cette façon de manger est plus efficace pour contrôler le sucre dans le sang, pour la perte de poids et une réduction du besoin d’insuline que d’autres régimes alimentaires.  

Un marqueur important de diabète est donné par le test A1c, un test d’hémoglobine A1c aussi connu comme test HbA1c ; celui-ci mesure les niveaux de sucre en sang pendant les trois mois précédents au test20. Pour l’expliquer de façon simple, les gens souffrant de prédiabète ou diabète ont plus de sucre attaché à leur hémoglobine, et ce test peut le calculer.  

Une étude de 2017 effectué pendant 32 semaines a démontré que les personnes suivant une alimentation cétogène avaient de meilleurs résultats dans leurs marqueurs de A1c que ceux suivant une alimentation pauvre en lipides. Une autre étude précédente avait déjà montré les mêmes résultats. 

Pour le diabète de type 1 

En ce qui concerne le diabète de type 1, davantage de preuves sont requises, mais des études ont montré une stabilisation du HbA1c grâce à une alimentation cétogène. Néanmoins, il a aussi eu une augmentation du profil lipidique (le cholestérol) et quelques épisodes d’hypoglycémie, sûrement liés à un dosage incorrect d’insuline.  

Une autre étude effectuée sur un cycliste d’endurance atteint de diabète de type 1 a montré une stabilité remarquable de la glycémie, alors qu’en général, pour les personnes ayant cette maladie, maintenir des niveaux de sucre dans le sang stables pendant l’effort physique est très difficile. Une autre étude concernant les diabètes de types 1 a montré que les patients mis en alimentation low-carb avaient besoin en moyenne de réduire leurs doses d’insuline fortement. 

Pour le diabète gestationnel 

Par rapport aux femmes enceintes qui développent du diabète gestationnel, il n’y a pas de preuve  concernant le type d’alimentation, étant donné les problèmes éthiques posées par le fait de faire des études chez des femmes enceintes.

Cependant, une réduction des glucides est conseillée par les médecins et scientifiques qui préconisent le low-carb ou le keto. L’évidence est plutôt anecdotique et se base sur l’expérience des médecins. En tous les cas il faut noter que la cétose nutritionnelle est très différente de l’acidocétose . Les femmes enceintes, ainsi que les personnes suivant une alimentation cétogène, peuvent avoir des hautes concentrations de cétones, mais elles ne sont pas indicatrices d’une acidocétose.

Est-ce que mon diabète 2 peut disparaître avec le keto ? 

Un point très important à considérer quand on démarre une alimentation cétogène ou low-carb pour contrôler son diabète de type 2 est que ce mode alimentaire peut renverser le diabète type 2, mais non pas l’éliminer.

C’est-à-dire que si les mauvaises habitudes alimentaires reviennent, le diabète reviendra aussi. Un cas où il faut faire vraiment attention si on veut suivre un protocole cétogène en étant atteint de diabète est le cas où la personne prend déjà des médicaments associés à un risque d’hypoglycémie, comme l’insuline. Si c’est le cas, alors la réduction des glucides doit se faire avec la supervision d’un médecin car il faudra sûrement une réduction ou élimination de ce type de médicaments. Etant donné que la glycémie baissera grâce au keto, comme expliqué auparavant, si le médicament la baisse encore plus, cela peut mener naturellement à une crise d’hypoglycémie.  

Conclusion

Le diabète –en ses trois types, mais surtout le type 2, le plus répandu– est une maladie métabolique qui tue des milliers de personnes par an. Quand on souffre de cette maladie, le corps ne peut pas gérer l’insuline correctement ou il ne produit pas assez, ce qui résulte en un excès de glucose dans le sang. Plusieurs études scientifiques ont montré que l’alimentation cétogène est un mode alimentaire efficace pour le contrôle du diabète, grâce à la stabilisation de la glycémie et l’amélioration de la sensibilité à l’insuline résultantes d’une alimentation faible en glucides.  

Please log in to rate this article

Add a comment